6 janvier Deep water bay

Navigation autour de Hong Kong puisque nous ne sommes pas autorisés à nous balader en Chine. Nous levons l’ancre en direction de Deep Water Bay, où nous avons le bonheur de retrouver l’ami Mike Horn, qui relâche dans la baie.

Son bateau s’est échoué sur un récif en Chine, il a attendu deux mois qu’on l’autorise à le libérer. Episode douloureux. Le bateau a enduré 2 typhons sur son pauvre rocher avant d’être secouru par un remorqueur chinois et réparé aux Philippines. Mike est à bord avec deux équipiers, il prépare son bateau pour une nouvelle aventure dans le grand Nord. « J’ai fait deux ou trois bricoles depuis que nous nous sommes vus à Monaco il y a 3 ans » plaisante-t-il, oui deux ou trois bricoles, en effet, comme la traversée de L’antarctique sur plus de 6000 km, sans assistance, exploit inégalé à ce jour, l’ascension du Nanga Parbat... rien que ça !

Nous sommes invités à dîner à bord pour le plus grand bonheur des enfants qui trouvent Fleur Australe bien petit à côté. Loup, qui rêve de Montagne et veut grimper le Mont Blanc, peut questionner l’explorateur et lui demander conseil. Mike est impressionnant de charisme, de gentillesse de simplicité, un grand bonhomme dans tous les sens du terme et je suis heureuse de pouvoir partager ces moments joyeux avec lui. Il nous raconte sa traversée de l’Antarctique, nous montre des photos de Kamchatka, ou nous allons bientôt et nous raconte ses projets à venir. Fleur Australe et Pangaea ont fière allure dans cette belle baie de Hong Kong, le monde est définitivement petit pour ceux qui rêvent grand et c’est une belle rencontre que nous offre ce début d’année 2019.

Surtout, l’air est meilleur ici, beaucoup moins pollué qu’au Royal Yacht Club, j’ai l’impression de vraiment commencer l’aventure. Les grandes villes ne me plaisent qu’après une longue traversée, ce n’est bien évidemment pas ce que je recherche en mer, plus habituée aux pôles, loin de toute civilisation et de toute agitation.

Nous attendrons par ici que les vents soient favorables pour faire voile vers Taiwan. A priori nous devrions appareiller le 10. En attendant nous ne pouvions rêver de meilleur mouillage, en si bonne compagnie.

2019 01 06 fa 01

2019 01 06 fa 01

2019 01 06 fa 01

2019 01 06 fa 01

2019 01 06 fa 01

2019 01 06 fa 01

2019 01 06 fa 01

2019 01 06 fa 01

2019 01 06 fa 01

2019 01 06 fa 01

2019 01 06 fa 01

2019 01 06 fa 01

nutriset 250

Les 100 derniers billets du Carnet de bord