• Slideshow home fullscreen (1 with slide carnet)

    Tous les billets...

    Carnet de bord

    Géraldine Danon et
    Philippe Poupon,


    une expédition
    pour la protection des océans
    à bord de

    Fleur Australe

     


    Découvrez la mission   >>

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Slideshow home fullscreen (2)
                                                                                         

    Une aventure extrême d’un pôle à l'autre.

    Depuis 7 années l'équipage familial a parcouru plus de 120 000 KM sur les mers les plus hostiles pour atteindre les latitudes les plus élevées. Un voyage extraordinaire pour une meilleure connaissance de notre planète.
    Suivant   

  • Accueil Top b (1)

    Fleur Australe,
    un bateau
    conçu pour
    les conditions extrêmes

    Découvrez comment   >>

  • Accueil Top b (2)
                                                                                         

    Un bateau qui a fait ses preuves

    Fleur Australe est un voilier d'expédition polaire, spécialement dessiné pour les hautes latitudes. Il a été conçu par Philippe Poupon sur les plans de Michel Joubert. Le bateau a été construit en Strongal, aluminium épais. 20 mètres de long, quille relevable, gréement divisé, un bon moteur et une grande autonomie. Un poste de barre situé dans la timonerie, véritable lieu de vie pour observer la mer de jour comme de nuit. Huit personnes peuvent embarquer à bord. Tout est prévu pour la sécurité, avec 2 canots de sauvetage, des combinaisons de survie pour chacun, et deux balises de détresse. Des cloisons étanches. Nous avons presque tout en double sur le bateau, deux annexes, deux moteurs HB, deux pilotes et deux radars, un safran de secours. Tout est pensé sécurité et autonomie pour des expéditions au bout du monde.

    Suivant   

  • Accueil Top c (1) - équipage

    Fleur Australe,
    un équipage familial

    Découvrez les membres   >>

  • Accueil Top c (3)
                                                                                                                                 

    Un équipage familial soudé par une aventure hors du commun

    De l'arctique à l'antarctique en passant par l'Alaska et la Polynésie, l'équipage de Fleur Australe a bravé tempêtes, banquises et mers truffées d'icebergs. "Ce n'est pas toujours simple et ça crie parfois à bord mais nous savons que tout doit passer très vite, nous ne devons pas laisser les conflits s'installer, l'instant d'avant ne doit pas abimer celui d'après" (Géraldine).

  • Accueil Top d - science

    Une aventure humaine
    au service
    de la science

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top d (2)
                                                                                         

    Fleur Australe, plateforme scientifique

       Avec l’Ifremer depuis 7 ans une collaboration efficace. Le voilier est équipé de sondes qui permettent des relevés de température, de salinité, des prélèvements d’eau quotidiens viennent compléter ces mesures. Une caméra immergée à 30 cm de profondeur permet de recenser les zones de déchets flottants.
       Avec Météo France, Fleur Australe est une station mobile qui envoie ses relevés, nuages, houle, températures au centre de Toulouse. Un parcours exceptionnel offre à la science des mesures inédites sur le terrain.
    Suivant   

  • Accueil Top-e (1)

    Rencontrer les enfants
    autour du monde
    pour sensibiliser
    à la protection
    des océans

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top e (2)
                                                                                         

    A la rencontre des enfants

    Un équipage familial qui va à la rencontre des enfants autour du monde pour les sensibiliser à la protection de nos océans.
    Plus humain, plus ludique, un message clair et simple. Projection des films suivis de débats animés. L’aventure Fleur Australe parle aux jeunes en véhiculant des notions de rêve et d’aventure pour une meilleur connaissance et un plus grand respect de nos océans.
    Suivant   

  • Slideshow home fullscreen (1 with slide carnet)
  • Slideshow home fullscreen (2)
  • Accueil Top b (1)
  • Accueil Top b (2)
  • Accueil Top c (1) - équipage
  • Accueil Top c (3)
  • Accueil Top d - science
  • Accueil Top d (2)
  • Accueil Top-e (1)
  • Accueil Top e (2)

  • Accueil Top b (1)

    Fleur Australe,
    un bateau
    conçu pour
    les conditions extrêmes

    Découvrez comment   >>

  • Accueil Top b (2)
                                                                                         

    Un bateau qui a fait ses preuves

    Fleur Australe est un voilier d'expédition polaire, spécialement dessiné pour les hautes latitudes. Il a été conçu par Philippe Poupon sur les plans de Michel Joubert. Le bateau a été construit en Strongal, aluminium épais. 20 mètres de long, quille relevable, gréement divisé, un bon moteur et une grande autonomie. Un poste de barre situé dans la timonerie, véritable lieu de vie pour observer la mer de jour comme de nuit. Huit personnes peuvent embarquer à bord. Tout est prévu pour la sécurité, avec 2 canots de sauvetage, des combinaisons de survie pour chacun, et deux balises de détresse. Des cloisons étanches. Nous avons presque tout en double sur le bateau, deux annexes, deux moteurs HB, deux pilotes et deux radars, un safran de secours. Tout est pensé sécurité et autonomie pour des expéditions au bout du monde.

    Suivant   

  • Accueil Top c (1) - équipage

    Fleur Australe,
    un équipage familial

    Découvrez les membres   >>

  • Accueil Top c (3)
                                                                                                                                 

    Un équipage familial soudé par une aventure hors du commun

    De l'arctique à l'antarctique en passant par l'Alaska et la Polynésie, l'équipage de Fleur Australe a bravé tempêtes, banquises et mers truffées d'icebergs. "Ce n'est pas toujours simple et ça crie parfois à bord mais nous savons que tout doit passer très vite, nous ne devons pas laisser les conflits s'installer, l'instant d'avant ne doit pas abimer celui d'après" (Géraldine).

C'est aussi un bon mouillage et un légendaire port de la voile américaine avec entre autres la présence de l'architecte et maître voilier, Ted Hood. Ses voiliers ont écumé les mers du globe en régate et ses voiles étaient sur la plupart des bateaux de course dans les années 80. Il y a de jolis bateaux, des anciens 12 m de la coupe de l'América et de belles coques en bois aux lignes élancées. Nous y relâchons l'espace d'une journée, le temps de se balader dans les jolies rues aux maisons bien alignées et levons l'ancre en fin de journée pour rejoindre Gloucester à quelques milles. 

 

 

Marblehead, les jolies maisons des capitaines de voiliers

 


Une autre ambiance règne à Gloucester, port de pêche important sur la côte de la Nouvelle Angleterre. Plus rustique, plus actif, moins « plaisance », le travail de la mer domine. La pêche au homard est réputée dans le coin, elle débute ici le long de cette côte jusque dans le Maine. On a du mal à se faufiler entre les bouées de casiers nombreuses.

 

 

 

Philou et le rêve américain

 


Un petit musée maritime, nous retrace les années fructueuses de la pêche à la morue, et les célèbres goélettes, Sister Ship de Bleu Nose, coursier des mers mais avant tout bateau de pêche.

 

 


Gloucester et ses belles embarcations

 


Un de ces bateaux, « l'Adventure », construit en 1926, vient de terminer sa restauration après 25 ans d’énergie et de volonté des amoureux de ces vieilles coques. Il va bientôt prendre la mer et de ses 40 mètres, fendre les vagues, comme aux temps jadis.

 

 

 

Fleur Australe au mouillage à Marblehead

 


Dans ce musée, on explique aussi la richesse des mers environnantes. La côte rocheuse propice aux crustacés et au large, le banc St George, important lieu de pêche, entre la Nouvelle Ecosse et la Nouvelle Angleterre.

 

 

 

Gloucester, des bâtiments du temps de la pêche prospère



Un sanctuaire maritime, le « Stellwagen Bank National Marine Sanctuary » pour toutes les espèces et aussi pour les baleines a été créé entre le Cap Cod et Gloucester. Différentes espèces de baleines viennent ici se nourrir, baleines à bosse, petits rorqual, baleines franches et dauphins. Les hauts fonds du large et leurs falaises sous-marines, provoquent des up-wailings, remontées d'eau des profondeurs, charriant nutriments, calamars et poissons.

 

 

 

La goélette "Adventure"

 

 

 

Le port de Gloucester et le Musée maritime

 

 

 

Loup et Marion à Marblehead



Ce soir  sur notre route pour Portland, nous allons à la chasse à la baleine, chasse récréative pour le bonheur d'admirer ces animaux en pleine liberté, dans le grand océan. Mais à quelques milles nous faisons une autre rencontre tout aussi impressionnante, un groupe d’une vingtaine de requins pèlerins ! L’un d’eux saute littéralement, à quelques mètres de nous. Je grimpe au nid de pie, le plus grand doit faire une dizaine de mètres. Le requin pèlerin est le deuxième plus gros poisson au monde, il peut atteindre douze mètres et n’est pas mangeur d’homme, il ne s’intéresse qu’au plancton, le seul risque est de se faire blesser lorsqu’il saute, il pèse environ 9 tonnes pour les plus gros. Loup plonge avec la gopro, sous l’œil ébahi de ses petites sœurs qui le trouvent bien courageux vu le nombre d’ailerons peu rassurants que l’on voit glisser sur cette mer d’huile et d’ébène.  Pourvu qu’il n’y ait pas un Grand Blanc qui soit venu leur tenir compagnie, on en voit pas mal dans le coin paraît-il !!!

 

 

 

Requins Pélerins sur notre route vers Portland

 

 

 

Requins Pélerins sur notre route vers Portland

 


Il regagne le bord entier et content d’ajouter les Pélerins à sa liste de requins aperçus en 6 ans autour du monde. L’équipage est excité par cette rencontre impromptue. Le soleil se couche dans un feu d’artifices de roses tandis qu’un joli croissant de lune bleuté vient parfaire ce spectacle divin.
 

 

 

Le ciel s’enflamme après le passage des requins Pelerins

 

  • Accueil Top d - science

    Une aventure humaine
    au service
    de la science

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top d (2)
                                                                                         

    Fleur Australe, plateforme scientifique

       Avec l’Ifremer depuis 7 ans une collaboration efficace. Le voilier est équipé de sondes qui permettent des relevés de température, de salinité, des prélèvements d’eau quotidiens viennent compléter ces mesures. Une caméra immergée à 30 cm de profondeur permet de recenser les zones de déchets flottants.
       Avec Météo France, Fleur Australe est une station mobile qui envoie ses relevés, nuages, houle, températures au centre de Toulouse. Un parcours exceptionnel offre à la science des mesures inédites sur le terrain.
    Suivant   

  • Accueil Top-e (1)

    Rencontrer les enfants
    autour du monde
    pour sensibiliser
    à la protection
    des océans

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top e (2)
                                                                                         

    A la rencontre des enfants

    Un équipage familial qui va à la rencontre des enfants autour du monde pour les sensibiliser à la protection de nos océans.
    Plus humain, plus ludique, un message clair et simple. Projection des films suivis de débats animés. L’aventure Fleur Australe parle aux jeunes en véhiculant des notions de rêve et d’aventure pour une meilleur connaissance et un plus grand respect de nos océans.
    Suivant