Mercredi 16 juin : Hoonah

7h00 : Philou est fâché, il a laissé échapper un gros halibut qui a arraché son hameçon.
Nous levons l’ancre direction Hoonah, à 50 milles de là. Le plafond est bas, recouvert de nombreux stratus qui flottent tels des fantômes sur les immenses forêts de sapins. Léger brouillard. Nous sommes dans le goulet d’entrée de Glacier Bay, freinés par un courant contraire estimé à 3 noeuds. Le vent est faible de sud, 4 nœuds. La mer est calme. La température extérieure est en hausse 13°, celle de l’eau est montée à 9°. Des gerbes d’eau un peu partout à l’horizon, comme des souffles de vie, provenant des abysses. Ce sont les baleines, décidément nombreuses dans ces eaux, elles viennent s’y nourrir entre mai et septembre. Leurs queues virevoltent dans les airs. Il y en a une qui bondit devant nous, son corps imposant totalement hors de l’eau. Je n’ai pas le temps de la filmer, c’est trop rapide. Je me contenterai de leur queue et de leur dos. Dommage ! C’est magique.
 
A babord, un troupeau de phoques vient nous saluer. Ils demeurent un long moment, à jouer près de la Fleur. Un peu plus loin nous croisons deux loutres de mer. Quelques oiseaux nous survolent, des macareux, et deux aigles dont un qui a pêché un gros poisson. Il est plus chanceux que nous, le bougre ! Dans notre sillage, un paquebot, le Golden Princess, un monstre de 300 mètres de long, en route pour Ketchikan, le dernier port avant le Canada.

 


Les enfants sont aux anges, ils ont baptisé les trois petits chiots : les 2 mâles sont Géronimo et Juneau, et la femelle s’appelle Maya. Ils sont craquants, chaque jour d’avantage.


Beti a repris sa ligne de jeune fille. Nous sommes désormais douze à bord : 4 adultes, 4 enfants, 4 chiens. L’équipage est serein, la vie à bord a repris son cours, chacun a retrouvé ses habitudes. Laura et Marion sont plus calmes, les premiers jours elles étaient très agitées. Denis fait l’école aux enfants avec beaucoup de calme et de sérieux. C’est son métier. Nina va rentrer en 3ème, Loup en 6ème. Laura a commencé l’école pour la première fois hier, elle fait du graphisme. Quant à Marion elle court partout dans le bateau et semble heureuse de retrouver son univers (c’est ici qu’elle a fait ses premiers pas).

 


17h00 : Toutes voiles dehors, nous marchons à 6 noeuds, avec un fort courant dans le nez. La brume s’est dissipée. Nous déroulons le génaker. Nous l’avions rangé au Groenland avant d’attaquer le passage du Nord Ouest pour installer le projecteur à sa place.

21h00 : Nous arrivons à Hoonah. A babord une ancienne conserverie, tout en bois, quelques maisons, un petit musée. C’est bien joli.

 

Texte rédigé par Gérarldine Danon

Les 100 derniers billets du Carnet de bord